Briochettes au lait d’amande

Assalam alaikom, bonjour,

Quand j’ai réalisé mon lait d’amande, j’ai pensé à l’utiliser pour faire une brioche. J’ai déjà réalisé de la boulange avec du lait d’amande, j’aime beaucoup le résultat. Cette fois-ci j’ai pioché la recette sur un blog que j’aime beaucoup et qu’on y trouve pas mal de bonnes réalisations c’est La petite pâtisserie d’Iza.

Ma amie Sonia a eu la gentillesse de m’offrir un pot de pâte à tartiner fait maison, j’en ai profité pour fourrer mes briochettes afin de les rendre plus gourmandes. Succès garanti auprès de ma petite tribu.

Avec ces briochettes, je participe au défi Appropriez-vous la recette organisé par Sylvie du joli blog La table de Clara et dont le thème est « Fête de la Brioche ».

Ingrédients :

520 g de farine de blé

25 cl de lait d’amande

70 g de beurre bio

2 jaunes d’oeuf extra-frais

1 càc de levure de boulanger

50 g de sucre de canne roux

sel

zeste d’un citron bio

Préparation :

Au pétrin ou à la main :

Tamiser la farine, ajouter le sel, le sucre, mélanger verser la levure, ajouter les jaunes d’œufs et le zeste de citron râpé.

Pétrir, ajouter le beurre coupé en morceaux. Travailler la pâte une dizaine de minutes jusqu’à l’incorporation totale du beurre. La pâte est collante, n’ajouter pas de farine.

Faire une boule, filmer dans un saladier et placer dans un endroit sans courant d’air. La pâte va doubler de volume.

Au Companion :

Dans le robot muni du couteau pétrir/concasser, mettre le lait d’amande, la levure et faire chauffer à 35°c vitesse 5 pendant 3 minutes. Ajouter la farine, les jaunes d’œufs, le sel, le sucre, le zeste de citron râpé et le beurre coupé en petits morceaux. Lancer le programme pâte P2. Après la levée de 40 minutes.

Dégazer la pâte

vous avez deux choix :

  • Mettre la pâte au frais (entre 3 et 12 h) C’est ce que j’ai fait afin d’avoir une pâte bien développée (la pâte reposée au frais sera plus facile à travailler)
  • Fariner le plan de travail, étaler la pâte en forme rectangulaire, tartiner de pâte à tartiner, couper des bandes de 5 cm et les enrouler
  • Poser dans un moule à muffin ou à briochettes en silicone

Avec ces proportions j’ai eu une dizaine de briochettes fourrées et une petite brioche nature.

Couvrir et laisser reposer au moins 2 h, les briochettes doivent doubler de volume.

Badigeonner de lait ou de jaune d’œuf et enfourner à 180°c pour 20 minutes.

Laisser refroidir sur une grille. Et se régaler.

ob_c3f94e_cup-01

Bon dimanche et à bientôt !

Couscous de cactus aux légumes d’automne

Assalam alaikom, bonjour,

Tout d’abord je souhaite à tous les musulmans à l’occasion de Aîd Al Mawlid Nabaou tous mes vœux de bonheur.

A la fin de chaque été, à mon retour du pays, je reviens les bras et les valises chargés de produits du terroir. La diversité des écosystèmes écologiques a fait du Maroc un véritable réservoir de produits nobles dont l’huile d’argan, l’huile d’olive, les truffes du désert (pas encore l’occasion d’en goûter), le safran de Talouine, la figue de Taounate, les amandes de l’atlas, l’eau de rose, l’eau de fleur d’oranger, les dattes et j’en passe. Sans parler des produits transformés ou confectionnés par les coopératives féminines, c’est mon point faible et mon péché mignon. Alors quand j’ai su que ces produits sont en grande partie réunis au marché solidaire qui a ouvert ses portes dernièrement à Casablanca, j’ai profité de l’occasion avant mon retour histoire de faire du shopping responsable et de consommer responsable. En fin d’article je partage avec vous quelques produits achetés lors de ma visite du marché solidaire.

Le couscous de cactus est l’un des couscous qui ont attiré mon attention et que j’avais envie de goûter parce que je connais le cactus, les fruits mais jamais entendu parlé du couscous. Ce couscous est sans gluten composé de cactus et de riz, et c’est un pur régal, associé à des légumes ou avec du sucre et de la cannelle comme l’aime Ismaël, il est délicieux.

 

Ingrédients :

1 kg de couscous de cactus

1 bol de pois chiches trempés la veille

25 cl d’huile d’olive extra-vièrge de Houez de Marrakech

500 g de carottes de jardin

500 g de patates douces

500 g d’oignons

la moitié d’un courge (ici la betternut du jardin)

500 g de navets

500 g de chou blanc

500 g de tomates (j’ai remplacé par du coulis fait maison)

un bouquet de persil plat

1 cac pleine de paprika

1 cac de gingembre en poudre

1/2 cac de curcuma

sel et poivre

50 g de margarine végétale

Préparation :

Grattez les carottes, coupez les en demi-tronçons. épluchez les navets, coupez les en deux s’ils sont petits ou en quartiers, ainsi que le chou. Coupez la courge grossièrement sans l’éplucher, émincez les oignons.

Versez le couscous dans un plat en terre ou un grand saladier (en verre). Du bout des doigts, travaillez-le en ajoutant de l’huile d’olive, travaillez à nouveau avec les doigts.

Dans la marmite basse du couscoussier, faites saisir les oignons dans l’huile d’olive puis mouillez pour préparer le bouillon, ajoutez les pis chiches rincés, portez à ébullition.

Versez le couscous dans la passoire du couscoussier,  posez la sur la marmite basse, couvrez et faites cuire 15 minutes à la vapeur.

Au bout de ce temps, salez , poivrez, ajoutez le gingembre et paprika. Ajoutez navets, carottes et un grand verre d’eau. Faites cuire le couscous en deux autres phases de 15 minutes, entre temps travaillez le avec de l’eau froide légèrement salée et de l’huile d’olive.

A mi-cuisson des légumes, ajoutez les tomates coupées (ou coulis de tomates 30 cl) courge, chou et le bouquet de persil.

A la fin de la cuisson, versez le couscous dans le saladier, ajoutez 50 g de beurre ou margarine et travaillez le couscous jusqu’à absorption de cette dernière, l couscous est prêt à être déguster

Dressez la semoule en dôme sur un plat, surmontez de légumes. On peut le déguster également avec du sucre de canne, cannelle et fruits secs grillés à sec. Ou pour accompagner une grillade, boulettes de viande à la sauce tomate.

Vinaigre de miel, vinaigre de figues de barbarie et vinaigre de grenade

Couscous de Cactus

Confiture de figues de barbarie pour accompagner la brioche du matin

 

Couscous de lentilles

A très bientôt !

Chebakia aux graines de sésames (sans beurre, sans oeufs)

Assalam alaikom, bonjour,

Tout d’abord je tiens à souhaiter Ramadan Moubarak Karim à tous mes frères et sœurs dans le monde entier. Q’Allah accepte notre jeune et nos invocations, et que ce mois béni soit source de paix, d’amour et de partage.

ça fait quinze jours que je passe en revue les recettes de chebakia de youtube afin de trouver la bonne, celle qui sent bon les épices, qui craque légèrement sous la dent et finit par fondre dans la bouche. La Chebakia est la spécialité du ramadan, à l’approche du mois sacré, ce parfum de miel mélangé aux graines et épices se repent dans toutes les maisons. Les belles chebakia dorées trouvent place sur tous les étales des marchés. Cette chebakia est une belle réussite, elle sent bon les grains de sésames, fond sans la bouche, un vrai régal!

Source : Chef Affechkou

Ingrédients :

300 g de farine blanche T65

200 g de farine semi-complète T110

200 g de graines de sésames légèrement dorées et moulues

50 ml d’eau de fleur d’oranger + quelques filament de safran de Taliouine

100 ml de l’huile d’olive

100 ml de l’huile neutre

1/2 cac de sel

1 cas de cannelle (j’en avais plus, j’ai remplacé par les épices à pain d’épice)

1 cas de graines d’anis moulus

2 grains de mastic

Huile pour friture (1 kg de végétaline pour moi)

1 kg de miel (j’ai mis 500 g de fleurs et 500 g d’acacia)

Eau légèrement tiède pour ramasser la pâte (cela dépend de l’absorption de la farine, j’ai mis 200 ml)

Préparation :

La veille laver les graines de sésames, les mettre sur un plat allant au four recouvert de papier cuisson et laisser sécher à l’air libre. Dorer légèrement les graines de sésames au four.

Réduire le mastic dans le mortier avec un peu de cannelle ou anis( ou farine)

Dans un bol, faire infuser le safran dans l’eau de fleur d’oranger.

Moulez les graines de sésames, ajoutez la cannelle, l’anis le sel et le mastic. Mélangez bien à la main ou robot (au robot j’ai utilisé la feuille), ajoutez l’huile et continuez de mélanger afin d’avoir un mélange bien sableux. Mouiller avec un peu d’eau et continuez de mélanger la pâte, ajoutez petit à petit l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène pas très molle et pas dur non plus.

Coupez quatre pâtons, mettre dans des petits sacs de congélation et laisser reposer 20 minutes.

Sur le plan de travail, étalez chaque pâton avec un rouleau à pâtisserie le plus finement possible.

Couper en longueur des bandes de 7 cm de largeur et couper chaque bande en carré

Après, étaler les boules au rouleau de manière à avoir une pâte fine, découper des rectangles de 15cm x 10cm environ. Faire des entailles parallèles en laissant 1 cm des deux cotés à l’intérieur de chaque rectangle.

 

Soulevez avec l’index un côté sur deux selon les entailles faites et séparez des autres côtés avec les deux mains en réalisant une torsade. Pour plus d’explications ici.

Versez le miel dans un récipient large et le faire chauffer au bain-marie pour le liquéfier.

Laisser reposer les chebakia une vingtaine de minutes. Faites chauffer la végétaline (ou l’huile de friture). Faites frire la chebakia des deux côtés jusqu’à ce qu’elle prennes légèrement une couleur dorée.

Bien égoutter et plongez la chebakia dans le miel, laissez tromper quelques minutes avant de l’égoutter dans une grande passoire, parsemez de graines de sésames.

A très bientôt !

Tajine de canard, Cerises et Pistaches

Bonjour,

Je partage avec vous un tajine des plus délicieux qui a fait l’unanimité à la maison.

dsc_0774bb

dsc_0771

Quatre cuisses de canard

500 g de cerises en bocal natures

5 échalotes

3 cm de racine de gingembre (j’ai mis une càs de gingembre en poudre)

1 càc de paprika

2 càs de miel d’acacia

Sel et poivre

Quelques tiges de coriandre et de persil plat (je n’en ai pas mis)

50 g de pistaches décortiquées non salées

Tout d’abord, nettoyez, enlevez l’excèdent de gras et rincez les cuisses de canard. Séchez sur un papier absorbant. Ensuite épluchez et émincez l’échalote.

Dans une cocotte en fonte ou à fond épais, faire revenir les cuisses de canard coté peau. Quand elles commencent à rendre du gras, ajoutez les échalotes émincées. Laisser cuire jusqu’a ce qu’elles soient translucides puis ajoutez sel, poivre, paprika, gingembre, miel et mélangez.

Mouiller avec un verre d’eau, couvrez et  laissez cuir 30 min en remuant.

Plantez une pointe de couteau pour tester la cuisson des cuisses.

Ajoutez les cerises et prolongez la cuisson de 10 min à couvert.

Faites légèrement griller les pistaches à sec, dans une poêle antiadhésive, les concassez grossièrement dans un mortier.

Dressez les cuisses de canard et cerises dans un plat à tajine ou de votre choix. Parsemez de pistaches, feuilles de coriandre et persil frais et servir avec du pain maison ou du couscous.

dsc_0784b

dsc_0765

A très bientôt !

Ghriba aux cacahuètes et noix de coco (Aid al Fitr 2015)

Assalam alaikom, bonjour,
Ghriba, cette bouchée fondante connue de la pâtisserie marocaine, des petits gâteaux qu’on peut décliner à plusieurs façons (aux amandes, noix, noix de coco, aux épices, ou à la confiture recette ici
Source, ce joli blog  lalla latifa

ingrédients:
250 g de cacahuètes grillées épluchées et mixées
200 g de noix de coco râpée
3 ou 4 œufs frais
7 cl d’huile de tournesol
50 g de semoule fine
1 cas de confiture d’abricot maison
200 g de sucre glace (j’ai mis 80 g de cassonade et 80 g de sucre glace)
1 cas de poudre à lever
le zeste d’un demi citron bio 
une pincée de sel
sucre glace pour enrober les gâteaux
Préparation :
Mélanger les cacahuètes et la noix de coco râpée, le sucre glace tamisé et la cassonade, l’huile, le sel, la poudre à lever, la confiture, le zeste de citron et les œufs.
Bien pétrir jusqu’à  l’obtention d’une pâte homogène
Faire des boules d’une taille de noix 
Enrober généreusement de sucre glace et déposer sur une plaque recouverte de papier ou feuille de cuisson
Enfourner dans un four préchauffé à 150°C pendant 15 min
Les ghribas sont mous à la sortie du four, attendre un peu et placer sur une grille .
Ces ghribas sont délicieuse avec un thé à la menthe, à conserver dans une boîte hermétique.

A très bientôt !!

La vraie brioche tropézienne

Assalam alaikom, bonjour,
Aujourd’hui je partage avec vous une brioche que j’ai confectionné pour la fête de aid-al fitr.
J’aime beaucoup les brioches et surtout celles fourrées aux crèmes comme la tropézienne, la brioche suisse ou le chinois, gourmande comme je suis. Celle ci une trop trop bonne, une vraie de chez vraie, la pâte est confectionné qu’avec du beurre et des oeufs extra-frais et le temps de repos est assez long, les non patients doivent s’abstenir.
recette tirée de mon livre ‘Brioches’ édition Marabout.

Ingrédients :
350 g de farine
8 g de sel (je mets une pincée)
45 g de sucre semoule
21 g de levure fraîche
4 œufs extra-frais bien froid
1 jaune d’œuf bien froid
220 g de beurre (de temps en temps ça fait pas de mal et puis on a rien sans rien)
1 œuf pour la dorure
35 g de beurre pour le cercle
50 g de sucre glace (j’en avais plus)
1 cercle à tarte de 20 cm de diamètre
Le sirop de vanille :
1 gousse de vanille
125 g de sucre
250 g d’eau
La crème pâtissière :
33,3 cl de lait
100 g de crème faîche
1 gousse de vanille
66 g de sucre semoule
4 jaunes d’œufs
25 g de maïzena ou de farine 
Préparation :
Il faut bien respecter les étapes et les temps de repos afin d’avoir une belle brioche comme chez le boulanger

Mettre la farine dans la cuve du robot, faire un puits et déposer les œufs. ajouter autour en formant un triangle le sel, le sucre, et la levure; ces trois derniers doivent être bien séparés.
Travailler la pâte au crochet pendant 10 min.
Incorporer le beurre et pétrir 7 minutes jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois de la cuve.
Laisser la pâte reposer 30 min. Faire une boule, la déposer dans un saladier légèrement fariné. couvrir en contact de film alimentaire. placer au frigo 3 heures min et jusqu’à 24 heures (j’ai laissé toute la nuit)
Le sirop à la vanille
Fendre et gratter la gousse de vanille, la disposer dans une casserole avec l’eau, le sucre et faire bouillir, réserver.
La crème pâtissière :
Porter à ébullition le lait, la crème et la gousse de vanille grattée avec la moitié du sucre.
Blanchir les jaunes avec le reste du sucre et la maïzena ou la farine.
A ébullition, retirer la gousse de vanille. Délayer avec la moitié du lait bouillant et verser le mélange dans la casserole. Cuire jusqu’aux premiers bouillons en fouettant. 
Verser dans un plat froid, filmer à même la crème et mettre au frigo. 
Le façonnage :
sortir la pâte du frigo, et peser deux parts de 300g. Faire une boule avec la première part et à l’aide d’un rouleau l’étaler en un disque de 20 cm. Disposer dans un cercle placé sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Avec l’autre part, j’ai confectionné 6 briochettes natures qu’on a dégusté avec de la confiture maison.
Couvrir d’un torchon propre et laisser doubler de volume environ 1h30.
Fouetter un oeuf dans un bol et dorer la brioche.
Cuire au four préchauffé à 180° pendant 15 min et terminer la cuisson à 160° pendant 10 min.
Mettre sur une grille et retirer le cercle pour arrêter la cuisson
Le montage :
Couper la brioche en deux dans l’épaisseur. Imbiber les deux faces de sirop de vanille au pinceau.
Fouetter légèrement la crème pâtissière froide, puis l’étaler sur la base avant de refermer avec l’autre moitié.
Saupoudrer de sucre glace et se régaler.
Bonne journée et merci pour votre visite !! 

Aid moubarak said

Assalam alaikom, bonjour,

Qu’Allah (SWT) agrée notre jeune et qu’il expie nos fautes incha’Allah, que le coran soit le printemps de nos coeurs, la cause qui dissipe nos soucis et éloigne nos chagrins,  que le bon Dieu nous guide dans le droit chemin, Aid moubarak said à toutes la oumma l’islamiya  Incha’Allah


Bonne journée !! 

Ghriba fourrée à la confiture (aid al-fitr 2013)

Assalam alaikom, bonjour,

Au Maroc les ghriba sont confectionnées à base de noix ou d’amandes, mes préférés celles aux noix, des petites bouchées crousti-fondantes à la fois, mon mari lui préfère toutes sortes de sablés, cookies c’est pour cela j’ai choisi de faire ces ghriba fourrées à la confiture, recette tirée de mon livre de pâtisseries de choumicha.

Ces ghriba demandent peu de temps et sont faciles à confectionner et surtout bien délicieuses, je vous laisse avec la recette

Ingrédients (pour une trentaine de gâteaux): 
500 g de farine
200 g de sucre glace (j’en ai mis 120 g)
200 g de beurre (j’en ai mis 150 g)
1 sachet de levure chimique
2 oeufs
1 càs d’eau de fleur d’oranger 
une pincée de sel
de la confiture (ici abricot maison)
du sucre glace (pour le décor)
Préparation : 
Dans  un saladier ou la cuve du robot, battre le beurre et le sucre glace jusqu’à l’obtention d’un mélange bien crémeux.
Ajouter les œufs, l’eau à fleur d’oranger, la farine tamisée avec la levure et le sel, continuer de pétrir jusqu’à l’obtention d’une boule homogène.
Commencer par confectionner des boules de pâtes qu’on aplati sur la paume de la main, farcir avec un peu de confiture et refermer en soudant les bords, poser sur une plaque recouverte de papier cuisson. Continuer jusqu’à épuisement de la pâte.
Cuire au four préchauffé à 180° pendant 15 min.
A la sortie du four, laisser refroidir et enduire de sucre glace avant de servir.
Bonne journée !! 

Halwa aux dattes (Aîd al-fitr 2013)

Assalam alaikom, bonjour,
Le mois béni arrive à sa fin et annonce la venue de aid al-fitr, tant attendu par les grands et les petits. J’ai pensé à faire quelques petites gâteaux malgré le manque de temps. Mes préférés restent les ghryba aux sésames et les gâteaux fourrés au dattes que ma chère maman nous faisait quand on était petits. 
Au Maroc on appelle halwa toutes sortes de petits fours et confiseries. Pour ces halwa aux dattes j’ai mixé deux recettes, pour la farce j’ai opté pour celle de Fatima mouzoun tirée du livre « MAROC Délices de méditeranée » éditions fullmann, un très très bon livre qu’on se lasse pas de feuilleter et pour la pâte j’ai choisi de faire celle de choumicha en diminuant légèrement les quantités de sucre et de beurre. On peut remplacer les dattes par un mélange choco-dattes, ou par des figues ou des pruneaux. à vous de voir!
Ces gâteaux sont succulents, le plus dur est de les garder jusqu’au jour de l’aid.    
Ingrédients 
Pâte de choumicha :
300 g de farine
50 g de poudre d’amandes
180 g de beurre (j’ai mis 150 g)
le zeste d’une orange bio
150 g de sucre glace (j’en ai mis 100g)
1 jaune d’oeuf
2 càs de lait froid
une pincée de sel
pâte de Fatima Mouzoun  pour celles que ça intéresse (elle doit être très bonne aussi et bien parfumées sans aucun doute)
250 g de beurre
300 g de farine
5cl d’eau de fleur d’oranger
Farce :
250 g de dattes
100 g d’amandes décortiquées
50 g de cerneaux de noix
une pincée de cannelle en poudre
5 cl d’eau de fleur d’oranger
huile pour frire les amandes 
Décoration  : sucre glace
Préparation :
J’ai procédé en deux étapes, la veille j’ai préparé la farce aux dattes et le lendemain j’ai confectionné les gâteaux.
Commencer par dénoyauter les dattes. Plonger les amandes dans une casserole d’eau bouillante pour les monder. lorsque la peau cloque, enlever les avec un écumoire et éplucher les.
Faire chauffer un peu d’huile dans une sauteuse et y faire dorer les amandes quelques minutes. égoutter les sur du papier absorbant.
Dans le bol du mixeur, hacher les amandes, noix et dattes coupées en morceaux jusqu’à l’obtention d’une farce.
ajouter la cannelle et l’eau de fleur d’oranger, malaxer et réserver. 
tamiser la farine, la poudre d’amande, le sel et le sucre glace dans un saladier ou dans le bol du robot. ajouter le beurre coupé en petits morceaux et travailler avec les doigts jusqu’à l’obtention d’une pâte sableuse (je l’ai fait au pétrin avec le crochet) ajouter le zeste d’orange, le jaune d’oeuf et le lait et continuer de pétrir jusqu’à l’obtention d’une pâte souple. couvrir de film et réserver au frais 30 min.
alors pour confectionner les halwas, il faut aplatir une petite boulette de pâte et poser un petit boudin de farce par-dessus et replier la pâte pour la refermer. pincer les extrémités et former une demi-lune. poser sur une plaque recouverte de papier cuisson et recommencer jusqu’à épuisement des ingrédients.
On peut procéder également comme pour la confection des fameux makroud
Faire un boudin de pâte, l’aplatir et poser dessus un boudin de farce. couvrir avec un autre morceau de pâte aplati. celer les bords et couper des losanges avec un couteau. décorer avec le dos de la fourchette et déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.
passer 15 min au four préchauffé à 180°. laisser refroidir et enduire de sucre glace avant de les servir.

Bonne journée !!

Ensaïmadas au lait ribot (lben)

Assalam alaikom, bonjour,

Les ensaïmadas est une spécialité des Baléares, des brioches toutes moelleuses et bien parfumées. J’ai les confectionné au lait ribot à la place de l’eau, et puis pour un bon repas du shour il n’y pas mieux qu’une bonne brioche pour accompagner café, tisanes et smoothies.

source : chichichocolat (modifiée légèrement)

Ingrédients :
130 g de lait ribot
300 g de farine
50 g de sucre
1 càs de levure fraîche
1 oeuf
le zeste d’une orange bio
50 g de margarine
2 càs de poudre d’amande (ou des raisins secs ou une bonne pâte à tartiner)
sucre glace
Préparation :
Mettre la farine dans la cuve du robot, ajouter l’oeuf, le sucre, le sel et la levure sans que ces trois dernières se touchent, ajouter le lait ribot (lben ou lait fermenté) et pétrir jusqu’à l’obtention d’une boule collante.
Couvrir et laisser doubler de volume (1h30 environ)
Dégazer la pâte et la partager en 7 pâtons.
Étaler chaque pâton très finement sur le plan de travail fariné, enduire de margarine (ou beurre ou huile d’olive) et parsemer de poudre d’amande.
enrouler le pâton en le serrant pour faire un long boudin puis rouler le boudin en forme d’escargot. Déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Laisser lever une heure, cuire dans un four préchauffé à 180° pendant 15 min.
Laisser refroidir sur une grille. Saupoudrer de sucre glace et se régaler.


Bonne journée et merci pour votre visite!!