Chebakia aux graines de sésames (sans beurre, sans oeufs)

Assalam alaikom, bonjour,

Tout d’abord je tiens à souhaiter Ramadan Moubarak Karim à tous mes frères et sœurs dans le monde entier. Q’Allah accepte notre jeune et nos invocations, et que ce mois béni soit source de paix, d’amour et de partage.

ça fait quinze jours que je passe en revue les recettes de chebakia de youtube afin de trouver la bonne, celle qui sent bon les épices, qui craque légèrement sous la dent et finit par fondre dans la bouche. La Chebakia est la spécialité du ramadan, à l’approche du mois sacré, ce parfum de miel mélangé aux graines et épices se repent dans toutes les maisons. Les belles chebakia dorées trouvent place sur tous les étales des marchés. Cette chebakia est une belle réussite, elle sent bon les grains de sésames, fond sans la bouche, un vrai régal!

Source : Chef Affechkou

Ingrédients :

300 g de farine blanche T65

200 g de farine semi-complète T110

200 g de graines de sésames légèrement dorées et moulues

50 ml d’eau de fleur d’oranger + quelques filament de safran de Taliouine

100 ml de l’huile d’olive

100 ml de l’huile neutre

1/2 cac de sel

1 cas de cannelle (j’en avais plus, j’ai remplacé par les épices à pain d’épice)

1 cas de graines d’anis moulus

2 grains de mastic

Huile pour friture (1 kg de végétaline pour moi)

1 kg de miel (j’ai mis 500 g de fleurs et 500 g d’acacia)

Eau légèrement tiède pour ramasser la pâte (cela dépend de l’absorption de la farine, j’ai mis 200 ml)

Préparation :

La veille laver les graines de sésames, les mettre sur un plat allant au four recouvert de papier cuisson et laisser sécher à l’air libre. Dorer légèrement les graines de sésames au four.

Réduire le mastic dans le mortier avec un peu de cannelle ou anis( ou farine)

Dans un bol, faire infuser le safran dans l’eau de fleur d’oranger.

Moulez les graines de sésames, ajoutez la cannelle, l’anis le sel et le mastic. Mélangez bien à la main ou robot (au robot j’ai utilisé la feuille), ajoutez l’huile et continuez de mélanger afin d’avoir un mélange bien sableux. Mouiller avec un peu d’eau et continuez de mélanger la pâte, ajoutez petit à petit l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène pas très molle et pas dur non plus.

Coupez quatre pâtons, mettre dans des petits sacs de congélation et laisser reposer 20 minutes.

Sur le plan de travail, étalez chaque pâton avec un rouleau à pâtisserie le plus finement possible.

Couper en longueur des bandes de 7 cm de largeur et couper chaque bande en carré

Après, étaler les boules au rouleau de manière à avoir une pâte fine, découper des rectangles de 15cm x 10cm environ. Faire des entailles parallèles en laissant 1 cm des deux cotés à l’intérieur de chaque rectangle.

 

Soulevez avec l’index un côté sur deux selon les entailles faites et séparez des autres côtés avec les deux mains en réalisant une torsade. Pour plus d’explications ici.

Versez le miel dans un récipient large et le faire chauffer au bain-marie pour le liquéfier.

Laisser reposer les chebakia une vingtaine de minutes. Faites chauffer la végétaline (ou l’huile de friture). Faites frire la chebakia des deux côtés jusqu’à ce qu’elle prennes légèrement une couleur dorée.

Bien égoutter et plongez la chebakia dans le miel, laissez tromper quelques minutes avant de l’égoutter dans une grande passoire, parsemez de graines de sésames.

A très bientôt !

Salade d’épinards et pois chiches

Assalam alaikom, bonjour,

La cuisine marocaine est riche de salades de légumes ou d’herbes fraîches colorées , dont il existe de multiple variétés. La salade que je partage avec vous aujourd’hui est réalisé souvent avec une plante sauvage qu’on appelle r’jla ou la mauve qu’on trouve aux bordures de champs de blés et de vignes en cette saison de printemps.

J’ai remplacé la mauve par les épinards du jardin. Dans sa version originale, cette salade est agrémentée par des olives violettes, du citron confits, un pur régal. A vrai dire, je n’avais ni l’un ni l’autre(rupture de stock) alors j’ai associé mes épinards aux pois chiches afin de bénéficier d’un plat complet.

DSC_0498B

Ingrédients (pour 6 personnes):

Épinards frais

Deux bottes de persil plat

Une botte de coriandre fraîche

2 gousses d’ail dégermées

Une cac de paprika doux

Une cac de cumin en poudre

Une pincée de piment de Cayenne

10 cl d’huile d’olive

100 g de pois chiches secs (ou un bocal de pois chiches cuits)

Le jus d’un demi-citron

sel et poivre

Préparation:

La veille faites tremper les pois chiches secs dans un bol d’eau.

Le lendemain faites cuire les pois chiches dans un grand volume d’eau salée une heure environ ou vingt minutes en cocotte minutes.(tester la cuisson en goûtant ou écrasant un pois chiche entre les doigts). égouttez, réservez.

Si vous utilisez des pois chiches en bocal, inutile de les cuire, rincez les abondamment avant de les incorporer à la préparation

Triez et rincez les feuilles d’épinard. Posez plusieurs feuilles sur une planche à découper. Hachez les grossièrement au couteau.

Faites cuire les feuilles d’épinard à la vapeur une vingtaine de minutes.

Hachez le persil, la coriandre, l’ail. Faites revenir l’ail dans l’huile d’olive. Salez, poivrez, ajoutez le paprika et le piment de Cayenne.

Ajoutez le persil, la coriandre hachés et le cumin. laissez cuire cinq minutes à feu assez vif.

Incorporez enfin les épinards cuits à la vapeur, les pois chiches égouttés.

Servir frais ou à température ambiante arosé d’huile dolive et de jus de citron et décoré de quelques feuilles de persil.

DSC_0495B

A bientôt !

Tajine de canard, Cerises et Pistaches

Bonjour,

Je partage avec vous un tajine des plus délicieux qui a fait l’unanimité à la maison.

dsc_0774bb

dsc_0771

Quatre cuisses de canard

500 g de cerises en bocal natures

5 échalotes

3 cm de racine de gingembre (j’ai mis une càs de gingembre en poudre)

1 càc de paprika

2 càs de miel d’acacia

Sel et poivre

Quelques tiges de coriandre et de persil plat (je n’en ai pas mis)

50 g de pistaches décortiquées non salées

Tout d’abord, nettoyez, enlevez l’excèdent de gras et rincez les cuisses de canard. Séchez sur un papier absorbant. Ensuite épluchez et émincez l’échalote.

Dans une cocotte en fonte ou à fond épais, faire revenir les cuisses de canard coté peau. Quand elles commencent à rendre du gras, ajoutez les échalotes émincées. Laisser cuire jusqu’a ce qu’elles soient translucides puis ajoutez sel, poivre, paprika, gingembre, miel et mélangez.

Mouiller avec un verre d’eau, couvrez et  laissez cuir 30 min en remuant.

Plantez une pointe de couteau pour tester la cuisson des cuisses.

Ajoutez les cerises et prolongez la cuisson de 10 min à couvert.

Faites légèrement griller les pistaches à sec, dans une poêle antiadhésive, les concassez grossièrement dans un mortier.

Dressez les cuisses de canard et cerises dans un plat à tajine ou de votre choix. Parsemez de pistaches, feuilles de coriandre et persil frais et servir avec du pain maison ou du couscous.

dsc_0784b

dsc_0765

A très bientôt !

Crumble de figues, amandes et anis vert

Assalam alaikom, bonjour,
Les températures baissent un petit peu, ce qui ne nous déplaît pas, je vous partage un dessert bien fruité ou la note d’anis vert vient sublimer l’association figue-amande.
 DSC_0234
6 belles figues violettes
40 g de cassonade
30 g de beurre doux
30 g de poudre d’amande complète
10 g de farine
40 g de flocons de céréales (ou flocons d’avoine)
une bonne pincée d’anis vert en poudre
Laver les figues et les couper en quatre
Parsemer un plat allant au four d’une cuillère à soupe de cassonade, et disposer les quartiers de figues
Enfourner à 180° pour 10 minutes le temps de préparer le crumble
Dans un saladier, mélanger au bout des doigts la cassonade, la poudre d’amande complète, le beurre froid coupé en cubes, la farine, les flocons de céréales et l’anis
Mélanger jusqu’à l’obtention d’une consistance sableuse
Sortir le moule du four, parsemer les figues généreusement de la pâte à crumble et remettre au four pour 30 minutes environ jusqu’à ce que le crumble dore
A déguster tiède ou froid, délicieux !!
A très bientôt !!

Jus de pastèque à l’eau de rose

Assalam alaikom, bonjour,

Il fait chaud, très chaud, la pastèque ça désaltère bien oui on le sait. Associée à l’eau de rose, ça vous mène tout droit dans les petite ruelles abritées de la médina de Marrakech.

 

dsc_0216

pour 4 personnes

600 g de chair de pastèque
4 càs de l’eau de rose
2 càs de pétales de rose (non traitées)
4 glaçons
Un citron
du sirop d’agave ou sucre pour les becs très sucrés

Couper la pastèque en morceaux

enlever la peau et les pépins, mixer la chair avec le jus du citron

ajouter l’eau de rose et les glaçons

décorer avec les pétales de rose et servir

A très bientôt !!

Ghriba aux cacahuètes et noix de coco (Aid al Fitr 2015)

Assalam alaikom, bonjour,
Ghriba, cette bouchée fondante connue de la pâtisserie marocaine, des petits gâteaux qu’on peut décliner à plusieurs façons (aux amandes, noix, noix de coco, aux épices, ou à la confiture recette ici
Source, ce joli blog  lalla latifa

ingrédients:
250 g de cacahuètes grillées épluchées et mixées
200 g de noix de coco râpée
3 ou 4 œufs frais
7 cl d’huile de tournesol
50 g de semoule fine
1 cas de confiture d’abricot maison
200 g de sucre glace (j’ai mis 80 g de cassonade et 80 g de sucre glace)
1 cas de poudre à lever
le zeste d’un demi citron bio 
une pincée de sel
sucre glace pour enrober les gâteaux
Préparation :
Mélanger les cacahuètes et la noix de coco râpée, le sucre glace tamisé et la cassonade, l’huile, le sel, la poudre à lever, la confiture, le zeste de citron et les œufs.
Bien pétrir jusqu’à  l’obtention d’une pâte homogène
Faire des boules d’une taille de noix 
Enrober généreusement de sucre glace et déposer sur une plaque recouverte de papier ou feuille de cuisson
Enfourner dans un four préchauffé à 150°C pendant 15 min
Les ghribas sont mous à la sortie du four, attendre un peu et placer sur une grille .
Ces ghribas sont délicieuse avec un thé à la menthe, à conserver dans une boîte hermétique.

A très bientôt !!

Ghriba fourrée à la confiture (aid al-fitr 2013)

Assalam alaikom, bonjour,

Au Maroc les ghriba sont confectionnées à base de noix ou d’amandes, mes préférés celles aux noix, des petites bouchées crousti-fondantes à la fois, mon mari lui préfère toutes sortes de sablés, cookies c’est pour cela j’ai choisi de faire ces ghriba fourrées à la confiture, recette tirée de mon livre de pâtisseries de choumicha.

Ces ghriba demandent peu de temps et sont faciles à confectionner et surtout bien délicieuses, je vous laisse avec la recette

Ingrédients (pour une trentaine de gâteaux): 
500 g de farine
200 g de sucre glace (j’en ai mis 120 g)
200 g de beurre (j’en ai mis 150 g)
1 sachet de levure chimique
2 oeufs
1 càs d’eau de fleur d’oranger 
une pincée de sel
de la confiture (ici abricot maison)
du sucre glace (pour le décor)
Préparation : 
Dans  un saladier ou la cuve du robot, battre le beurre et le sucre glace jusqu’à l’obtention d’un mélange bien crémeux.
Ajouter les œufs, l’eau à fleur d’oranger, la farine tamisée avec la levure et le sel, continuer de pétrir jusqu’à l’obtention d’une boule homogène.
Commencer par confectionner des boules de pâtes qu’on aplati sur la paume de la main, farcir avec un peu de confiture et refermer en soudant les bords, poser sur une plaque recouverte de papier cuisson. Continuer jusqu’à épuisement de la pâte.
Cuire au four préchauffé à 180° pendant 15 min.
A la sortie du four, laisser refroidir et enduire de sucre glace avant de servir.
Bonne journée !! 

Halwa aux dattes (Aîd al-fitr 2013)

Assalam alaikom, bonjour,
Le mois béni arrive à sa fin et annonce la venue de aid al-fitr, tant attendu par les grands et les petits. J’ai pensé à faire quelques petites gâteaux malgré le manque de temps. Mes préférés restent les ghryba aux sésames et les gâteaux fourrés au dattes que ma chère maman nous faisait quand on était petits. 
Au Maroc on appelle halwa toutes sortes de petits fours et confiseries. Pour ces halwa aux dattes j’ai mixé deux recettes, pour la farce j’ai opté pour celle de Fatima mouzoun tirée du livre « MAROC Délices de méditeranée » éditions fullmann, un très très bon livre qu’on se lasse pas de feuilleter et pour la pâte j’ai choisi de faire celle de choumicha en diminuant légèrement les quantités de sucre et de beurre. On peut remplacer les dattes par un mélange choco-dattes, ou par des figues ou des pruneaux. à vous de voir!
Ces gâteaux sont succulents, le plus dur est de les garder jusqu’au jour de l’aid.    
Ingrédients 
Pâte de choumicha :
300 g de farine
50 g de poudre d’amandes
180 g de beurre (j’ai mis 150 g)
le zeste d’une orange bio
150 g de sucre glace (j’en ai mis 100g)
1 jaune d’oeuf
2 càs de lait froid
une pincée de sel
pâte de Fatima Mouzoun  pour celles que ça intéresse (elle doit être très bonne aussi et bien parfumées sans aucun doute)
250 g de beurre
300 g de farine
5cl d’eau de fleur d’oranger
Farce :
250 g de dattes
100 g d’amandes décortiquées
50 g de cerneaux de noix
une pincée de cannelle en poudre
5 cl d’eau de fleur d’oranger
huile pour frire les amandes 
Décoration  : sucre glace
Préparation :
J’ai procédé en deux étapes, la veille j’ai préparé la farce aux dattes et le lendemain j’ai confectionné les gâteaux.
Commencer par dénoyauter les dattes. Plonger les amandes dans une casserole d’eau bouillante pour les monder. lorsque la peau cloque, enlever les avec un écumoire et éplucher les.
Faire chauffer un peu d’huile dans une sauteuse et y faire dorer les amandes quelques minutes. égoutter les sur du papier absorbant.
Dans le bol du mixeur, hacher les amandes, noix et dattes coupées en morceaux jusqu’à l’obtention d’une farce.
ajouter la cannelle et l’eau de fleur d’oranger, malaxer et réserver. 
tamiser la farine, la poudre d’amande, le sel et le sucre glace dans un saladier ou dans le bol du robot. ajouter le beurre coupé en petits morceaux et travailler avec les doigts jusqu’à l’obtention d’une pâte sableuse (je l’ai fait au pétrin avec le crochet) ajouter le zeste d’orange, le jaune d’oeuf et le lait et continuer de pétrir jusqu’à l’obtention d’une pâte souple. couvrir de film et réserver au frais 30 min.
alors pour confectionner les halwas, il faut aplatir une petite boulette de pâte et poser un petit boudin de farce par-dessus et replier la pâte pour la refermer. pincer les extrémités et former une demi-lune. poser sur une plaque recouverte de papier cuisson et recommencer jusqu’à épuisement des ingrédients.
On peut procéder également comme pour la confection des fameux makroud
Faire un boudin de pâte, l’aplatir et poser dessus un boudin de farce. couvrir avec un autre morceau de pâte aplati. celer les bords et couper des losanges avec un couteau. décorer avec le dos de la fourchette et déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.
passer 15 min au four préchauffé à 180°. laisser refroidir et enduire de sucre glace avant de les servir.

Bonne journée !!