Chebakia aux graines de sésames (sans beurre, sans oeufs)

Assalam alaikom, bonjour,

Tout d’abord je tiens à souhaiter Ramadan Moubarak Karim à tous mes frères et sœurs dans le monde entier. Q’Allah accepte notre jeune et nos invocations, et que ce mois béni soit source de paix, d’amour et de partage.

ça fait quinze jours que je passe en revue les recettes de chebakia de youtube afin de trouver la bonne, celle qui sent bon les épices, qui craque légèrement sous la dent et finit par fondre dans la bouche. La Chebakia est la spécialité du ramadan, à l’approche du mois sacré, ce parfum de miel mélangé aux graines et épices se repent dans toutes les maisons. Les belles chebakia dorées trouvent place sur tous les étales des marchés. Cette chebakia est une belle réussite, elle sent bon les grains de sésames, fond sans la bouche, un vrai régal!

Source : Chef Affechkou

Ingrédients :

300 g de farine blanche T65

200 g de farine semi-complète T110

200 g de graines de sésames légèrement dorées et moulues

50 ml d’eau de fleur d’oranger + quelques filament de safran de Taliouine

100 ml de l’huile d’olive

100 ml de l’huile neutre

1/2 cac de sel

1 cas de cannelle (j’en avais plus, j’ai remplacé par les épices à pain d’épice)

1 cas de graines d’anis moulus

2 grains de mastic

Huile pour friture (1 kg de végétaline pour moi)

1 kg de miel (j’ai mis 500 g de fleurs et 500 g d’acacia)

Eau légèrement tiède pour ramasser la pâte (cela dépend de l’absorption de la farine, j’ai mis 200 ml)

Préparation :

La veille laver les graines de sésames, les mettre sur un plat allant au four recouvert de papier cuisson et laisser sécher à l’air libre. Dorer légèrement les graines de sésames au four.

Réduire le mastic dans le mortier avec un peu de cannelle ou anis( ou farine)

Dans un bol, faire infuser le safran dans l’eau de fleur d’oranger.

Moulez les graines de sésames, ajoutez la cannelle, l’anis le sel et le mastic. Mélangez bien à la main ou robot (au robot j’ai utilisé la feuille), ajoutez l’huile et continuez de mélanger afin d’avoir un mélange bien sableux. Mouiller avec un peu d’eau et continuez de mélanger la pâte, ajoutez petit à petit l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène pas très molle et pas dur non plus.

Coupez quatre pâtons, mettre dans des petits sacs de congélation et laisser reposer 20 minutes.

Sur le plan de travail, étalez chaque pâton avec un rouleau à pâtisserie le plus finement possible.

Couper en longueur des bandes de 7 cm de largeur et couper chaque bande en carré

Après, étaler les boules au rouleau de manière à avoir une pâte fine, découper des rectangles de 15cm x 10cm environ. Faire des entailles parallèles en laissant 1 cm des deux cotés à l’intérieur de chaque rectangle.

 

Soulevez avec l’index un côté sur deux selon les entailles faites et séparez des autres côtés avec les deux mains en réalisant une torsade. Pour plus d’explications ici.

Versez le miel dans un récipient large et le faire chauffer au bain-marie pour le liquéfier.

Laisser reposer les chebakia une vingtaine de minutes. Faites chauffer la végétaline (ou l’huile de friture). Faites frire la chebakia des deux côtés jusqu’à ce qu’elle prennes légèrement une couleur dorée.

Bien égoutter et plongez la chebakia dans le miel, laissez tromper quelques minutes avant de l’égoutter dans une grande passoire, parsemez de graines de sésames.

A très bientôt !

Pannacotta thé vert & safran de taliouine et Ghouriba au thym & sésame pour un apéro Vegan à la marocaine

Assalam alaikom, bonjour,
Il y a quelques semaines, j’ai laissé un petit message à lili’s kitchen pour participer à son concours afin que mon blog qui est tout jeune se fasse connaître un peu et au même temps je me suis lancé le défi de préparer quelque chose qui corresponde au thème et que je n’ai pas l’habitude de faire. C’est vrai cuisiner sans oeufs ni beurre quand on a pas l’habitude c’est un peu compliqué. j’arrive à me passer du lait et du beurre mais c’est vrai que les oeufs non pas encore :). mais bon j’y suis arrivée comme même.
Depuis quelques jours je me creuse la tête pour faire quelque chose de simpa et qui est en rapport avec mon pays, le Maroc.
J’avais déjà en tête l’idée de faire une pana-cotta, mais à quoi la parfumer donc ???
Au Maroc on fait pas l’apéro mais on sert souvent avant de manger du thé avec des fruits secs ou des biscuits salés parfumés au herbes ou graines. de la j’ai eu l’idée de faire une panna cotta au parfum de thé mais pas à la menthe non non, un thé au safran, c’est plus chic. et du coup je l’ai accompagné de petits sablés au thym et sésames bien sur sans oeufs mais avec de la margarine et de l’huile d’olive.

Ingrédients : 
pour la panna cotta :
20 cl de crème d’amande (d’habitude j’utilise souvent la crème de soja ou de riz mais là j’ai choisi la crème d’amande parce que l’amande se marie bien avec le safran et le thé) 
10 cl de lait d’amande
2 càs de sirop d ‘agave
1/2 càc pas pleine de l’agar-agar
1 càc de grains de thé vert
une pincée de filaments de safran (qu’on peut remplacer par des feuilles de menthe si on préfère)
Préparation : 
Chauffer la crème et le lait d’amande avec le sirop d’agave dans une casserole. mélanger l’agar agar avec une càs d’eau et l’ajouter au mélange. 
après une première ébullition, arrêter le feu. ajouter le thé et le safran et laisser infuser 10 min.
Filtrer le mélanger à travers un chinois en pressant le tout afin de récupérer toutes les saveurs. 
Verser dans 4 petites verrines et placer au frais au moins 3 heures.
Ingrédients des petits biscuits : 
150 g de farine (T65)
150 g de margarine végétale
1 càs de l’huile d’olive
1 càc de levure chimique
1 càs de grains de sésame
1 càc de thym séché
une pincée de sel
Mélanger tous les ingrédients et placer au réfrigérateur au moins 30 min.
Faire des petites boules, les passer dans un peu de grains de sésame et poser sur une plaque recouverte de papier de cuisson. bien espacer les petits biscuits qui s’étalent à la cuisson.
Faire cuire 10 min dans un four à 180°C.
Éviter de manipuler les biscuits chauds, ils risquent de se briser, attendre qu’ils refroidissent.
Ces biscuits sont très bons et bien parfumés et vont à merveille avec la panna cotta. je suis contente, j’ai réussi mon défi.

Bonne dégustation !!

J’espère que ça te plaira Lili et joyeux anniversaire à ton blog !!
Concours-1000-followers-1-an

                                                          Bonne journée et merci pour votre visite !!!

Velouté de potiron au safran de Taliouine

Assalam alaikom, Bonjour,
Avec toutes les soupes et veloutés que je fais, je me suis dis il faut que je partage avec vous quelques unes de mes recettes. 
Cette soupe est bien parfumée au safran, l’association est bien réussie, par contre il faut mettre du safran en filament et non pas en poudre.

Je profite également de l’occasion pour remercier mon petit frère qui à chaque fois il va dans une région, il nous emmène ses spécialités et petites gourmandises, alors baraka Allah fik petit frère pour toutes les choses que tu m’apportes a chaque fois dont le safran, le miel,  l’huile d’argan et j’en passe, que le bon dieu te garde Taha.  Il aime beaucoup voyager et a fait le tour du Maroc en vélo mais il a une préférence je pense pour le sud et les beaux villages de l’Altas car c’est la bas ou il se réfugie à chaque fois qu’il quitte le stress de la ville de casa pour souffler un peu.
recette inspirée du magazine Cuisine & saveurs du Maroc

Ingrédients :

1 kg de potiron
2 carottes bio
1 oignon blanc (j’en ai pas mis)
2 pomme de terre de taille moyenne
1 càs d’huile d’olive
1 litre d’eau
1/2 litre de lait
10 cl de crème de riz ou crème fraîche ou de soja
1/4 càc de safran, sel

Préparation :

Laver éplucher les légumes, détailler le potiron et la pomme de terre en morceaux. Couper les carottes en rondelles. Dans une marmite, faire revenir les légumes dans l’huile pendant 1 min. mouiller avec l’eau. Laisser cuire pendant 30 min. Faire bouillir le lait dans une casserole. arrêter le feu et ajouter le safran au lait bouilli. laisser infuser. Quand le légumes sont cuits ajouter le lait et arrêter la cuisson. Ajouter la crème de riz et le sel et mixer. Servir chaud.

J’ai procédé de la sorte car le safran n’aime pas trop être bouilli ainsi il développe tout son arôme.

Bonne journée !!