Levain naturel, enfin

Assalam alaikom, bonjour,

J’ai trois loulous et le quatrième est né il y a quatre semaines. C’est mon levain, ça y est, j’ai sauté le pas, et depuis trois semaines je l’intègre dans pas mal de mes préparations dont le beau cake que j’ai publié il y a quelques jours.

Mon premier pain en cocotte n’était pas top visuellement (mie trop serré), au niveau goût ça passait, j’aime beaucoup ce petit arrière goût légèrement acidulé ça me rappelle les pains de ma grand-mère. Mais en suivant les conseils des expertes en levain, je m’améliore, je vais pas détailler toutes les étapes mais je vous conseille d’aller jeter un œil sur lecoconutblog faire sois même son levain, le blog de Maryseetcocotte et Floures, le nouveau site de Mouni vous trouverez toutes les astuces afin de réussir son levain naturel

 

 

Ingrédients :

Pour lancer le levain

50 g de farine de seigle (j’ai mis la 150 bio)

50 g d’eau filtrée (faible en clore) j’ai utilisé de la Cristalline

Pour le nourrir

50 g de farine (j’alterne entre farine T65 et T110 semi-complète)

50 g d’eau filtrée (Cristalline pour moi)

Comment procéder:

Premier jour : mélangez à l’aide d’une cuillère en bois (ou une Maryse) la farine et l’eau dans un pot en verre bien propre, couvrez et laissez reposer dans un endroit sans courant d’air (je place mon pot dans le micro-ondes)

Deuxième jours : Ajoutez 50 g de farine T65, 50 g d’eau et une petite cuillère de miel, le miel va booster le levain.

Troisième jour (quatrième et cinquième) : Ajoutez 50 g de farine (j’ai altérné T65 et T110) et 50 g d’eau (Cristalline)

Vous allez remarquer que de jour en jour le levain va commencer à dégager une odeur acide et faire de petites bulles, la consistance aussi va devenir de plus en plus élastique.

Au cinquième jour, mon levain avait beaucoup moussé, alors je l’ai partagé en deux comme elle le mentionnait Coc la cairote,(partager le levain en deux permet de diminuer l’acidité de ce dernier) j’ai continué de nourrir une partie que j’ai utilisé deux jours après pour faire mon premier pain et l’autre partie je l’ai placé dans un bocal en verre au réfrigérateur.

Aujourd’hui mon levain à quatre semaines, il commence à prendre de la place dans ma cuisine et dans ma vie culinaire. Il y a quelques jours j’ai vu qu’on peut ajouter des noyaux de dattes afin de booster son levain, j’en ai ajouté trois, il en est qu’en meilleure forme, l’aventure continue…

Décidément ce n’est pas sorcier de faire son levain naturel, d’autant plus que le levain à beaucoup de bienfaits sur le corps humain, et puis ça donne des pains terriblement délicieux (avec de la volonté et un chouiya de patience), alors pourquoi s’en privé?

Bon dimanche !

3 thoughts on “Levain naturel, enfin

    1. Merci à toi Coc’la Cairote, au même temps quand on voit tes jolis pains, on ne résiste pas à la tentation, il y a encore du chemin à faire!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *