Lemon curd au citron beldi (sans beurre)

Assalam alaikom, bonjour,

Il y a quelques jours, mon mari m’a offert le companion de Moulinex. Je vous dit pas l’excitation tel un enfant face à joujou tout nouveau. Moi qui étais contre ce genre de robots, je peux dire que c’est très pratique et permet un gain de temps pas négligeable, j’apprécie énormément le fait de vaquer à d’autres occupations pendant qu’il fait le travail à ma place.

recette piochée sur le joli blog de Lyse Yummix

 

Ingrédients :

  •  4 citrons bio
  • 1 c. à s. de fécule de maïs
  • 150 g de sucre blond de canne 
  • 3 œufs fermiers

Recette à la casserole

Lavez les citrons et prélevez leur zeste avec le zesteur (prenez soin de ne pas râper la partie blanche qui est très amère)

Presser les citrons pour en extraire le jus avec un presse agrumes

Dans une casserole de taille moyenne, mettre le jus de citron, les zestes, les oeufs battus, le sucre et la fleur de maïs.

Préparer un bain-marie en faisant frémir de l’eau dans une grande casserole.

Mettre la casserole moyenne dans la grande casserole sans que l’eau déborde, et fouetter le mélange jusqu’à ce qu’il épaississes, cela prendra environ 15 minutes. Il faut mélanger sans arrêt

Lorsque la crème a épaissi, la mettre en pot stérilisé et la couvrir.

Recette au companion 

Insérer le batteur dans le bol

Laver les citrons et prélever leur zeste avec le zesteur (en prenant soin de ne pas râper la partie blanche qui est très amère), mettre dans le bol

Presser les citrons pour en extraire le jus avec un presse agrumes, verser le jus sans pépin

Ajouter une cas de fleur de maïs et 150 de sucre

Lancer le programme dessert à 90° en vitesse 3 pour 8 minutes

Battre les œufs dans un bol à la fourchette, quand l’cran affiche 5 min30 incorporer les œufs par l’ouverture du couvercle.

A la fin de la cuisson, racler les parois du bol avec une spatule et mixer 10 sec vitesse 4

Conserver dans un pot propre.

 Bon dimanche

Pastilla au poulet, pruneaux et pommes pour la Battle Food #59

Assalam alaikom, bonjour,

On y est, la date de publication du défi Battle Food. Pour cette édition dont je suis la marraine, j’ai choisi pour thème la pastilla, une référence de la cuisine marocaine raffinée et déclinable à l’infini.

Cette pastilla que j’ai concocté pour ma petite tribu nous a comblé les papilles.  Si vous aimez l’association sucrée salée, vous serez séduits par les saveurs de celle-ci.

 

Ingrédients :

10 feuilles de pastilla (ou pâte filo)

10 cl de pâte liquide (à base de farine et eau froide)

250 g de blanc de poulet

100 g de pruneaux

2 pommes bio coupées en petits cubes

40 g de sucre de canne brun

2 oignons émincés

huile d’olive

50 g d beurre bio

sel, poivre

1 cac de gingembre moulu

1/2 cac de cannelle moulue

Préparation :

Dans un récipient faire tremper les pruneaux dans l’eau chaude pendant 1 h. Les égoutter, les dénoyauter et les couper en petits morceaux.

Dans une poêle, faire revenir les morceaux de pommes dans 20 g de beurre et 20 g de sucre  et une pincée de cannelle. Réserver dans un bol.

Dans la même poêle, faire revenir la moitié des oignons dans un peu d’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides, ajouter les morceaux de pruneaux, une pincée de cannelle et une petite cuillère de café de sucre et laisser mijoter.

Dans une autre poêle, faire revenir le reste de l’oignon dans un filet d’huile d’olive. Cuire les morceaux de poulet avec sel, poivre et gingembre moulu.

Dans un récipient, mélanger le poulet et les pruneaux. Bien remuer. Faire fondre le reste du beurre.

Beurrer un moule rond selon la taille que vous voulez donner à votre pastilla (j’ai utilisé des moule a tartelettes de 7 cm de diam.). Le tapissez avec une feuille de pastilla, la badigeonner de beurre avec un pinceau, la couvrir avec une autre feuille, la badigeonner à son tour.

Garnir le centre avec de la farce au poulet pruneaux, et par dessus une cuillère à soupe de pommes caramélisées. Replier le centre avec les feuilles de pastilla, en les enduisant de beurre et de pâte liquide pour bien les fermer.

Disposer la pastilla coté plié vers le bas sur une plaque tapissée de papier cuisson. La badigeonner de beurre fondu. Recommencer l’opération jusqu’à épuisement de la farce.

Faire cuire les pastillas dans le four préchauffé à 180°c, les sortir dès qu’elles deviennent dorées.

Décorer avec du sucre glace (pas mis) et de la cannelle et servir chaud

Participant(e)s :

A très bientôt !

Mousse au chocolat très très sage

Assalam alaikom, bonjour,

Ah la mousse, un petit plaisir qu’on dégusterait très souvent. Celle que je partage avec vous aujourd’hui est sage et ne fait pas trop mal là ou on pense,  elle est succulente en plus.

Il y a quelque mois, j’ai craqué sur le livre de Marie Chioca « Mes beaux goûters de fête ». J’ai réalisé plusieurs gourmandises dont la génoise, très bonne, la brioche très healthy et quel régal, mes petits en raffolent, les cookies que je partagerais prochainement sur le blog, bref ce livre est une bonne mine de douceurs saines.

Mousse au chocolat, ce qu’il faut (j’ai divisé les proportions par 2) :

350 g de chocolat pâtissier à 70%

25 cl de lait soja-vanille

135 g de crème de coco liquide

60 g d’huile de coco

70 g de sucre de coco (j’ai mis du canne complet)

une pincée de fleur de sel

8 œufs fermiers extra-frais

Comment procéder :

Coupez le chocolat en morceaux, puis le faire fondre à feu très doux avec les autres ingrédients sauf les œufs.

Mélangez sans cesse et éteignez le feu avant que le chocolat soit complètement fondu, il finira de fondre tranquillement.

Séparez les blancs des jaunes d’œufs. Ajoutez les jaunes au chocolat et bien mélanger au fouet.

Battez les blancs en neige souple (pas trop ferme) et incorporez les au chocolat en trois fois avec une Maryse.

Transvasez dans des verrines (ou un grand saladier), couvrir et laisser prendre toute la nuit au frais.

A très bientôt !

Pain au levain & semoule d’orge

Assalam alaikom, bonjour,

Je reviens avec un recette de pain au levain maintenant que j’en fais régulièrement. Ma liste de recettes à publier est de plus en plus longue, manque de temps, je n’arrive pas tout partager avec vous sachant que je cuisine énormément.

J’aime beaucoup l’orge sous toutes ces formes, la semoule d’orge accentue le coté rustique de ce pain, il est délicieux tel quel ou grillé avec de la confiture maison.

Ingrédients :

300 g de farine T65

250 g de farine T80

50 g de semoule fine d’orge

400 g d’eau filtrée (ou en bouteille)

150 g de levain actif (rafraîchi la veille)

8 g de sel fin

Graines pour le dessus du pain (graines de sésames, tournesol, ou pavot, courges…)

Comment procéder :

1ere étape : l’autolyse

Tamisez les farines dans la cuve du robot, ajoutez l’eau froide et mélangez avec une cuillère en bois

2 ème étape :

Ajoutez le levain et le sel, mélangez avec le crochet (comme moi) ou au doigts jusqu’à absorption du liquide, couvrez, lassez reposer 30 minutes.

3 ème étape : les rabats (n’hésitez pas jeter un coup d’oeil sur le blog Coconutblog )

Rabattre la pâte à pain toutes les demi-heures (cette étape est primordiale pour avoir une mie aérée, plus on rabat la pâte, mieux c’est) De mon coté je rabat la pâte à l’aide d’une Maryse en silicone, je glisse la Maryse sous la pâte pour la soulever doucement en faisant le tour du bol)

4 ème étape : Le façonnage

Façonnez une boule sur le plan de travail légèrement fariné, mettre dans un saladier et laissez pousser toute la nuit au frais.

5 ème étape : La cuisson

Préchauffez le four à 240°c, tapissez une cocotte en fonte de papier cuisson. Mettre la cocotte dans le four pendant quelques minutes. Sortir la cocotte en faisant bien attention de ne pas se brûler.

Basculez délicatement la boule de pâte dans la cocotte, faire une grigne à l’aide d’un couteau aiguisé

Badigeonnez le dessus du pain d’eau à l’aide d’un pinceau, parsemez de graines (ici graines de sésames et de tournesol)

Couvrez et enfournez pendant 30 minutes. Enlevez le couvert de la cocotte, baissez à 220 et lassez cuire encore 20 minutes.

Le pain doit être bien doré. A la sortie du four, il doit sonné creux en tapant dessus.

Laissez complètement refroidir le pain sur une grille avant de le couper.

A bientôt !

L’hrira bidaouia (Soupe Casablancaise)

Assalam alaikom, bonjour,

Les températures chutent, quoi de mieux qu’une hrira pour se réchauffer et se réconforter.

L’hrira un plat typiquement marocain dégusté principalement pendant le mois du Ramadan. Très énergétique, réconfortante, l’hrira est à base de légumineuse et tomates, parfumée à la coriandre, céleri et persil.

D’une région à l’autre, l’hrira peut être enrichi de vermicelles, riz, viande ou œufs. Le liant est à base de farine et d’eau.

Ingrédients :

100 g de pois chiches trempées dans l’eau la veille

50 g de lentilles blondes

30 g de vermicelles

1 bouquet de coriandre hachée

1 bouquet de céleri haché

1 bouquet de persil haché

500 g de tomates fraîches râpées ou de purée de tomates surgelés (la mienne fait maison) sinon purée de tomates en conserve (ma préférée c’est la marque Mutti)

Un oignon haché

4 cas de concentré de tomates

1 cac de curcuma

1 cac de gingembre

1/2 cac de poivre

1 cac de sel

3 l d’eau

1 bâtonnet de cannelle (ou 1/4 cac de cannelle en poudre)

5 cl d’huile d’olive

Pour la tédouira (Liant) : 100 g de farine (de votre choix ou fécule de maïs), 200 g d’eau

Pour servir : quartiers de citron, dattes et figues, figues fraiches

Préparation :

Rincez et pelez les pois chiches. Triez et lavez les lentilles.

Dans une marmite, Mettre à cuire sur feu moyen l’oignon, les pois chiches, les lentilles, les tomates rapées (ou purée de tomates), la coriandre, persil et céleri avec l’huile d’olive.

Ajoutez les épices et 2 l d’eau. Après ébullition, laissez cuire sur feu moyen jusqu’à ce que les pois chiches deviennent tendres.

Mouillez avec 1 l d’eau chaude, ajoutez le concentré de tomates et les vermicelles en remuant pendant 5 min. A ce stade, je rectifie l’assaisonnement.

Mélangez avec une cuillère en bois le levain avec l’eau, ajoutez la tédouira (liant à base de farine et eau) afin d’obtenir une hrira onctueuse et veloutée.

Laissez cuire sur feu doux en remuant sans arrêt. N’hésitez pas à écumer jusqu’à ce que l’écume qui se forme disparaisse complètement. A ce stade, ajoutez un filet d’huile d’olive, 1 cac de coriandre hachée, 1 cac de celeri haché.

Servir la harira bien chaude avec des quartiers de citron, des dattes et figues séchées ou figues fraîches quand c’est la saison.

Bon dimanche et à bientôt !

BATTLE FOOD #59 -Annonce du thème-

Assalam alaikom, bonjour,

Il y a quelques jours, Sara du joli blog Playwithfood m’a contacté pour m’annoncer qu’elle a craqué pour mes tartelettes aux pommes et graines de sésames et qu’elle souhaiterait me passer le flambeau si je suis d’accord. Je m’y attendais vraiment pas, j’étais très contente, Waoh, deuxième participation à la Battle Food et déjà marraine !!Merci encore Sara

Je suivait régulièrement la Battle Food, j’aimais flâner sur les blogs participants pour découvrir les belles réalisations de chacun(e)s. Avant de vous dévoiler le thème, je vais expliquer le principe de la Battle Food

Carole du Joli blog Sunrise over sea est la fondatrice de la Battle Food, son idée est géniale. Chaque mois le parrain ou la marraine désigné(e) à la Battle précédente choisi un thème et désigne son successeur. Blogueurs et non blogueurs peuvent participer. A une date définie par le parrain (ou la marraine), tous les participants publient leurs recettes correspondantes au thème choisi.

Comment participer à cette édition qui est la mienne 🙂 ?

  • Laissez moi un commentaire avec votre prénom et le nom de votre blog en bas de ce post et je inscrirai sur la liste des participants. Pour les nom blogueur(e)s, lassez moi votre recette 48 h avant le jour de la publication sur mon adresse mail, je la publierais le jour J avec la mienne.
  • Le jour J, publiez votre recette selon le thème choisi en rappelant mon prénom et le nom de mon blog et n’oubliez pas d’insérer le logo de la Battle Food de l’édition en cours.
  • Ensuite je ferai un tableau Pinterest regroupant toutes les recettes publiées.

La date de publication sera le vendredi 09 mars !!

J’ai tout d’abord passé tous les thèmes depuis le début pour ne pas faire doublon, et puis j’ai choisi LA PASTILLA comme thème pour cette 59 édition de la Battle Food !!

Qu’elle soit sucrée, salée, fruitées, végétales, carrée, ronde, triangulaire ou en spirale, j’espère que l’inspiration sera au RDV!!

Participant(e)s :
RDV le 09 Mars !
A très bientôt !

Tartelettes aux pommes et graines de sésame pour la Battle Food #58

Assalam alaikom, bonjour,

Voilà, on y est, c’est le jour de la publication Battle Food #58 au thème « Tombons dans les pommes » choisi par sa marraine Sarah du joli blog Playwithfood.

La Battle Food  est un défi culinaire ouvert à tous qui a été créé par Carole du blog Sunrise over sea fin 2012, c’est ma deuxième participation et j’en suis très ravie surtout que le thème m’inspire beaucoup.

La pomme, elle se prête à toutes les associations, sucrées et salées, d’ailleurs j’ai beaucoup hésité entre le tajine aux pommes et fruits secs et ces tartelettes que j’ai réalisé maintes fois et que je n’ai jamais eu l’occasion de publier. Finalement mon coté gourmand l’a emporté, le choix s’est porté sur ces tartelettes à la pomme et aux graines de sésames.

Ingrédients :

La pâte à tarte :

180 g de farine T 65, 120 g beurre doux, 40 g de graines de sésame dorées, 50 g de sucre, une pincée de sel, 2 cas d’eau glacée

L’appareil :

2 œufs extra-frais, 3 pommes (golden ou autre), 25 cl lait, 5 cl de crème liquide (ou végétale)
50 g de sucre de canne(ou plus si vous êtes bec sucré), 1/2 gousse de vanille grattée

Préparation :

Commencez par préparer la pâte en mélangeant la farine, 100 g de beurre coupé en cubes, le sucre, 30 g de graines de sésames, l’eau et le sel. Faites une boule et placez au réfrigérateur.

Épluchez, coupez les pommes en fines lamelles, faites les cuire dans 20 g du beurre restant, une cas de sucre et les graines de vanille.

Battez les œufs avec le lait, la crème et le reste de sucre.

Étalez la pâte dans un grand moule à tarte ou des petits moules à tartelettes (comme moi)

Faites cuire la pâte 10 min,  disposez les lamelles de pommes, versez la préparation à la crème par dessus, parsemez de graines de sésame restantes et continuez la cuisson encore 25 min (cela dépendra de votre four).

A servir tiède ou froid, ces tartelettes sont très délicieuses.

Liste des participants :

– Isabelle de Quelques Grammes de Gourmandises – Emeline de Vite Fait… Bien Cuisiné – Lova deGraine de Faim Kely – Marie de United Colors of Macarons – Carole de Ramène la Popotte – Hélène deKeskonmange Maman – Valentine de I Am Hungry – Jenna du Bistro de Jenna – Afternoon Tea Gourmand – Marie de Crazy Cake – Sylvie de La Table de Clara – Dr Chocolatine de La Médecine passe par la Cuisine – Lilie de La Cuisine Maison, et pourquoi pas moi ? – Maggy de Maggkitchenette – Martine de Grain de Sel et Gourmandise – Natly de Cuisine Voozenoo – Miss Douceur de Comme une envie de Douceur –  Lina de Chaud Patate – Catalina du Blog de Cata – Lic de Aussi délicieux qu’un gâteau – Nicolas de Dans ma cuisine à moi – Sophie de La tendresse en cuisine – Gabrielle de Petite cuillère et Charentaises – Valérie de Framboises et Bergamote – Nath de Pourquoi Je grossis ? – Marjolaine de Saveurs, malice et gourmandises – Boeuf Karotte – Régal de Paresse – Marie de Cooking and Bon Appétit – Delphine de Oh, la gourmande – Cathytutu de AaaTable – Nadia de Jnanesirine – Silvie de Citronelle and Cardamome – Aby de Mes kilos s’envolent – Aurélie de Tizi Cooks – Fabienne deFamoh 

A très bientôt !

Pain tartine au levain

Assalam alaikom, bonjour,

Ça fait deux mois que mon levain fait parti intégrante de ma cuisine de tous les jours, je n’ai publié aucune de mes recettes de pains à base du levain mais je peux vous dire qu’on se régale régulièrement avec de bons pains et on n’arrive plus à s’en passer.

Je prépare ma pâte à pain toujours la veille pour le cuire le lendemain en fin de matinée. L’avantage de ce pain qu’il dure et se conserve plus longtemps, avec une croûte bien croustillante et une mie bien moelleuse.

Aujourd’hui je partage avec vous une recette piochée sur le Coconutblog et que j’ai réalisé plusieurs fois. Un pain dont raffole mes petits. Quand à moi, j’aime l’odeur que dégage le pain à la sortie du four et l’arrière gout légèrement acidulé qui me rappelle les bons pains de ma grand-mère.

Ingrédients :

450 de farine (je mélange la T65 et T110)

50 g de farine de seigle

100 g de levain actif

10 g de sel

340 g d’eau de source

    Préparation :

    1ere étape : l’autolyse

    Tamisez les farines dans la cuve du robot, ajoutez l’eau et mélangez avec une cuillère en bois

    2 ème étape :

    Ajoutez le levain et le sel, mélangez avec le crochet (comme moi) ou au doigts jusqu’à absorption du liquide, couvrez, lassez reposer 30 minutes.

    3 ème étape : les rabats (n’hésitez pas jeter un coup d’oeil sur le blog Coconutblog )

    Rabattre la pâte à pain toutes les demi-heures (cette étape est primordiale pour avoir une mie aérée, plus on rabat la pâte, mieux c’est) De mon coté je rabat la pâte à l’aide d’une Maryse en silicone, je glisse la Maryse sous la pâte pour la soulever doucement en faisant le tour du bol)

    4 ème étape : Le façonnage

    Façonnez une boule sur le plan de travail légèrement fariné, mettre dans un saladier et laissez pousser toute la nuit au frais.

    5 ème étape : La cuisson

    Préchauffez le four à 240°c ,tapissez une cocotte en fonte de papier cuisson, basculez délicatement la boule de pâte dans la cocotte, faire une grigne à l’aide d’un couteau aiguisé, tamisez un peu de farine T65 par dessus, couvrez et enfournez pendant 30 minutes. Enlevez le couvert de la cocotte, baissez à 220 et lassez cuire encore 20 minutes. Le pain doit être bien doré. A la sortie du four, il doit sonné creux en tapant dessus.

    Laissez complètement refroidir sur une grille avant de le couper.

    A bientôt.

    Poulet mariné à l’ananas et à l’orange

    Assalam alaikom, bonjour,

    Voici un plat vite fait bien fait qui nous a régalé les papilles. Une association très sympa de saveurs qui fera désormais parti de mes favoris, recette trouvé sur le magazine santé+. A vos poêles !

    Ingrédients :

    1 tasse d’ananas écrasé

    Le jus de deux oranges (1/2 tasse)

    6 gousses d’ail (j’en ai mis 3)

    une pincée de piment de cayenne

    2 cas de moutarde (une pour moi)

    4 blancs de poulet

    1 oignon

    Huile d’olive

    sel et poivre

    Dans un bol, mélangez le jus d’orange, l’ail dégermé écrasé, l’nanas, la moutarde, le sel, le poivre, et le piment.

    Rincez, séchez et coupez les blancs en morceaux, mélangez à la marinade, filmez et laissez au frais pendant 30 minutes.

    Chauffez l’huile d’olive dans une poêle, puis faites cuire le poulet avec sa marinade à feu moyen jusqu’à ce que les blancs et l’ananas caramélisent.

    Servir chaud avec du riz nature ou de la salade verte et des tomates cerises.

    A bientôt !

     

    Beignets

    Assalam alaikom, bonjour,

    Quand j’ai envie de faire des beignets pour le goûter, j’opte toujours pour la recette de beignets au four,

    j’avais une recette sur un livret que j’ai ramené du Maroc qui me donnait trop envie, c’est vrai que j’évite tant que possible les fritures, mais bon de temps en temps ça ne fait pas de mal. Verdict, ils sont légers, moelleux et extrêmement gourmands ces petits beignets, à refaire !

    Ingrédients :

    une cas de levure sèche instantanée

    une pincée de sel

    une pincée de safran (pas mis)

    3 bols de farine T65

    1 oeuf

    1 cas de vanille liquide

    5 cl d’huile

    5 cl de beurre fondu

    20 cl d’eau

    10 cl de lait

    Huile (ou végétaline) pour la friture

    Sucre en poudre (pour enrobage)

    Faites fondre la levure dans un peu d’eau tiède.

    Tamisez la farine, ajoutez le sel, la vanille, l’œuf, l’huile, le beurre, le lait et l’eau.

    Mélangez avec une spatule en bois en ajoutant la levure diluée dans l’eau. Malaxez jusqu’a l’obtention d’une pate bien homogène (on peut pétrir la pâte au pétrin)

    Faites une boule, couvrez et laissez doubler de volume (environ 1 heure)

    Sur le plan de travail légèrement fariné, abaissez la pâte sur 1 cm d’épaisseur.

    Coupez des ronds avec un découpoir ou un verre et posez les sur un plat recouvert d’un torchon ou papier cuisson. Couvrez et laissez lever 1 heure.

    Faites chauffer un bain d’huile puis faites cuire les beignets sur chaque coté jusqu’à ce qu’ils dorent, posez sur du papier absorbant. Roulez dans du sucre glace et dégustez!

    Vous pouvez farcir les beignets de confiture ou pâte à tartiner à l’aide d’une poche munie d’une douille fine sinon vous pouvez les dégustez juste comme ça, ils sont délicieux.

    A bientôt !